Biographie de Bernard Dufour

Biographie de Bernard Dufour

Bernard Dufour est né à Paris, en France, le 21 novembre 1922 et s’est éteint chez lui, le 22 juillet 2016, à Aveyron, à l’âge de 93 ans, de mort naturelle, selon la déclaration de sa famille. C’était un jeune homme qui s’est d’abord intéressé à l’agronomie avant de s’essayer à la peinture après la Seconde guerre mondiale. Plus tard, il est devenu écrivain et ensuite photographe.

bernard-dufour.jpg

Malgré ses multiples casquettes, il était surtout connu pour être un peintre, et plus particulièrement, LE peintre de l’intime et de la femme. Ces deux sujets étaient pour lui des obsessions sans nom. D’ailleurs, ses représentations très crues du sexe a suscité nombre de tollés d’incompréhension pendant des années. Bernard Dufour a reçu la distinction prix Broquette-Gonin.

Bernard dufour : un artiste engagé

Au-delà de ses tableaux, toiles, photographies et écritures autobiographiques, Bernard Dufour s’impliquait dans la politique. Il était connu en son temps comme un artiste engagé.

artiste-engage.jpg

Il a utilisé sa maîtrise de la plume pour exprimer ses sentiments face à la situation de l’époque. Il a notamment écrit le célèbre HM75 : « Grève de la faim et de la mort d’Holger Meins, membre de la Rote Armee Fraktion ou la RAF.

Comment décrire ses œuvres?

Une des œuvres de Bernard Dufour a été mise en scène dans le film de Jacques Rivette, « La Belle Noiseuse ». On y voit sa main dessiner et peindre Emmanuelle Béart. Toutes ses œuvres ont cette particularité de représenter des scènes d’une netteté et d’une crudité frappante. A ses débuts, en peinture, comme son époque l’y incitait, Bernard Dufour a produit des œuvres abstraites. Il se dégage de ses œuvres une fermeté et une grande puissance. Vers les années 1960, il s’est tourné vers la figuration. Le marchand Pierre Loeb était le premier à faire connaître Bernard Dufour à travers des expositions dans ses galeries à partir de 1955.